Octobre fera craquer les branches...

- 07 Octobre 2015 - "La brume viendra dans sa robe blanche"

 

Bonjour Octobre,

Tu prend doucement le pas sur Septembre, qui a été comme un tourbillon ici, il a tout emporté sur son passage, a mis mes nerfs à rude épreuve, m'a obligée à revenir à l'essentiel.

Quelques week-ends passés dans notre futur cocon, beaucoup de cartons, de rudes moments, un besoin pressant de solitude (oui, oui, juré!).. Et nous y sommes.

Le doux soleil de fin Septembre a cédé la place à l'enveloppante brume d'octobre.

Ce dimanche matin, lendemain de déménagement, je l'ai gravé dans ma mémoire. Ouvrir les volets. Voir toute cette brume, sentir le vent, frais et humide, et voir les feuilles roussies s'échapper de leur branche pour voleter un peu plus loin.

 

J'ai toujours adoré cette chanson de Cabrel, si riche de sens dans ma vie, pour chaque moment, elle s'adapte, et me fait passer doucement la saison automnale.

J'ai presque hâte d'avancer un peu, pour enfin aller ramasser des châtaignes dans les bois (dire que je détestais ça, petite), et d'expliquer à G. encore une fois comment ouvrir les bogues avec ses pieds pour ne pas piquer ses mains si douces.

J'hume déjà le parfum de la bougie posée sur le coin de la cheminée (http://www.durance.fr/bougie-parfumee-ambre-precieux.html), qui enlace toute la maison. J'entend crépiter le chêne dans la cheminée, et je sens presque la douce chaleur m'envelopper.

 

Devant toutes ces bousculades de rentrée, j'ai décidé de reprendre du temps pour moi. J'apprends à "lâcher-prise". C'est presque un concept.

J'ai fait des progrès, m'a dit H, nettement. C'est mieux. Mais tu dois encore apprendre à partager, le bon comme le mauvais.

 

Je garde tout cela précieusement à l 'avant-poste de mon cerveau, et j'essaie de partager, pour pérenniser tout cela.

Je (re)construit mes relations.

 

Octobre, gardes la brume au dehors, et laisses-moi y voir un avenir plus doux.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil