- 24 Juin 2015 - "Apprend à t'aimer toi-même avant d'essayer d'aimer les autres".

 

Tourbillon de pensées, qui s'envolent avant même je puisse en saisir ne serait-ce qu'une. Trop, trop, trop. Mon joli brouillon habituel est ces jours-ci une feuille noircie, raturée, réécrite.

Ma plume a attrapé le vague-à-l'âme.

 

Une drôle de sensation, tapie dans l'ombre, qui s'impose aux pires moment, qui recule sauvagement quand j'essaie de l'attirer hors de moi. Cette drôle de sensation m' empêche de devenir. Elle me résiste.

Inutile au monde extérieur ces jours-ci, parce-qu'obnubilée par cette tempête intérieure qui gronde.

Et se sentir mal, mal, mal, parce-qu'inutile. Sans mots. Vide.

Fermer les yeux. Respirer. Sentir le soleil. Imaginer mon monde. Ouvrir un oeil. Voir le monde beau. Voir le monde clair. Ouvrir l'autre. J'y suis. Doucement. Doucement. Doucement..

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil